Happy Families: l’espace de vie familiale du Châtelet 

Un concept grandiose: restaurant, café, spa, garderie, coiffeur, salle de gym, le tout réuni en un seul endroit en plein centre de Paris.

Sans oublier les consultations avec des pros de la santé (ostéopathes, psychologues, diététicienne, naturopathe, sophrologue…) ou des pros de la vie pro (gestion de carrière : bilan de compétences, coaching…).

Ouvert tous les jours, les familles sont plus que bienvenues: elles sont attendues et tout est pensé pour elles. Garage à poussette, service de garderie pour les enfants pendant que les parents prennent soin d’eux, espace de jeux pour les enfants (un peu petit du reste) pour laisser courir les gamins pendant que les adultes déjeunent tranquillement, toilettes adaptées (petit format pour les enfants et tables à langer), et même une terrasse!

Les prix sont corrects, et l’on y vend tout ce qu’il faut pour les enfants.

Surtout, on n’y est pas mal à l’aise si son enfant de 2 ans n’est pas capable de rester sagement à table pendant 2 heures. Là-bas, on y respecte le naturel de nos monstres…

N’hésitez pas à y aller: http://happyfamilies.fr/

Et pensez à réserver: le lieu est très convoité!

 

Tourisme en famille – trouver où loger?

Finalement, ce n’est pas si dur, de se déplacer avec des enfants en bas âge. Ce qui est compliqué, c’est de trouver l’établissement parfait pour accueillir la marmaille dans les meilleures conditions au meilleur tarif.

S’il existe depuis de nombreuses années des établissements dédiés à la famille (Club Med, Marmara, Belambra, Look voyages, etc…) , il n’existe qu’une seule véritable agence de voyages spécialisée en déplacements familiaux.

 

Je nomme Family Trip

Logo Family Trip

Très bien conçue, la plateforme permet de bien préciser le type d’hébergement que l’on cherche en fonction du nombre et de l’âge des participants directement. Dans un deuxième temps, les filtres possibles reflètent parfaitement tous les besoins d’une famille en déplacement:

– Type d’hébergement: 1er prix, bon standing, luxe

– Facilité d’accès de la gare

– Type de logement: avec cuisine/kitchenette, ou terrasse/balcon

– Mise à disposition de matériel de puériculture

– Clubs enfants ou garderie

– Type de restauration

Le truc le plus fou? L’information quant au captage du babyphone, pour se rendre l’esprit tranquille à la piscine pendant la sieste…

Et une offre diversifiée, avec des orientations dédiées type « grands-parents » ou « familles monoparentales »

Défaut professionnel: j’ai vérifié la parité tarifaire et les « meilleurs tarifs garantis »: homologues acheteurs, il va falloir y retourner! (désolée)

L’entreprise, 4 ans au compteur, a été créée par Jean-Marie Bonnet (EDHEC, LSE, Cap Gemini), et  Nicolas Marchetti (Université de Montpellier, HEC Montréal, Cap Gemini). Aujourd’hui, elle est la seule qui vaille et se développe activement.

On notera aussi l’intelligente association avec Familib, société de location de matériel pour enfant fondée en 2010 par Franck Breant.

Logo Familib

 

 

 

 

En homologue familial d’AirBnB, on trouve http://www.kidandcoe.com

Logo KidandcoeLe concept est celui d’AirBnB adapté aux prérogatives des parents. Le seul hic de ce site? Il propose majoritairement des hébergements à coûts élevés.

 

 

 

Peuvent aussi être utiles pour trouver son hébergement, les 2 labels suivants:

Logo Famille PlusLabel Famille Plus, créé en 2006 à l’initiative de trois associations d’élus (Association Nationale des Maires des Stations Classées et des Communes Touristiques, l’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne-Ski France et la Fédération des Stations Vertes de Vacances et des Villages de Neige),

 

Logo Famille FamilyLabel Famille Family, qui désigne les lieux (hébergement, culture, restauration, loisirs…) où l’on trouve des équipements adaptés aux moins de 12 ans : jeux, poussettes, lits bébé, chaises hautes, menus spécifiques et même des sièges auto dans les taxis. Celui-ci, malheureusement, semble ne plus exister…

 

 

Top 10 – Les chiffres de l’hôtellerie parisienne

2013: Paris est toujours la première destination touristique mondiale. Grâce à cela, nos hôtels sont remplis tout au long de l’année, ou presque.

Découvrez l’offre et les clients 2013.

 29,3 millions de visiteurs

En 2013, Paris a recensé 29,3 millions de visiteurs, soit presque 15 fois la population de Paris intramuros ou presque la moitié de la population française…

 36,7 millions de nuitées

En baisse de 0,5% versus 2012, le nombre de nuitées est globalement stable.

Chaque nuit, 100 548 personnes dorment dans les  81042 chambres d’hôtels de Paris.

(15,6 millions d’arrivées décomptées en 2013, soit une durée moyenne de séjour de 2,35 nuits)

 68% d’étrangers, 32% de français

En nuitées hôtelières à Paris intra muros (et on augmente à 39% de français quand on inclut la petite couronne où les français représentent en 2013 57% des nuitées)

HP 1

Les Américains restent en tête (10% des arrivées environ) avec 1,6 millions d’arrivées (+15% versus 2012). L’Europe les suit de près avec les  Anglais, Italiens, Allemands puis l’Asie, représentée par les Japonais.

 

HP 2

 Notons-le dès maintenant: le classement 2014 risque d’être bien différent.

39% business, 61% loisirs

Les voyages business sont en baisse de 4% mais génèrent tout de même 2,8 milliards d’euros dans l’hôtellerie parisienne.

HP 3

1858 hôtels à Paris et sa petite couronne

A Paris, on dénombre 1570 hôtels avec une moyenne de 52 chambres (total 81042 chambres disponibles par jour)

En petite couronne, 288 hôtels avec une moyenne de 79 chambres (22872 chambres)

Classification hôtelière

Depuis le 1er juillet 2012, la classification de janvier 2009 est entrée en vigueur. Elle compte maintenant 5 catégories et une distinction: palace.

 

50 établissements 5*, 284 de 4*, 664 de 3*, 239 de 2* et seulement 33 de 1* s’ajoutent aux 300 établissements  non classifiés. Parmi ceux-ci, 8 seulement ont obtenu la classification « Palace ».

HP 4

A Paris, les 5 étoiles ont le le plus grand nombre de chambres par unité (105 en moyenne), puis les 4* (84#), et les 1*(55#), puis les 3* (45)  et les 2* (38#).

(N’oublions pas que si la classification hôtelière apporte une clarté au client, elle n’est nullement obligatoire.)

6,6 milliards d’euros pour l’hôtellerie parisienne

Le CA global de l’hôtellerie parisienne est de 6,6 milliards d’euros (+20% vs LY).

Elle génère également 39,3 millions d’euros de taxe de séjour (+1% vs 2012).

Avec le financement du Grand Paris à venir, les recettes fiscales seront encore plus importantes dès 2015. Les professionnels sont déjà furieux…

Chiffres d’affaires par catégorie d’hôtels

Si le CA en 4* a augmenté de 18,8%, et de 28,3% en 5* entre 2012 et 2013, il est en baisse pour les autres catégories (-2,5% en 1 et 2*, -12% en 3*).

HP 5

Repères financiers

Le prix moyen est de 171,80€ (en hausse de 1,9%) pour un RevPar de 141€ (+2% à Paris, +1,5% en PC).

Taux d’occupation

La capitale reste une ville où il est toujours bon d’investir: 79% à Paris (0,6% vs LY), 71%,8% en petite couronne (+0,2%).

Prévisions 2014 à la hausse!

 

 

 

Sources: chiffres 2013 de l’Observatoire du Tourisme Parisien

Repères:

Paris: 2,25 millions d’habitants
Ile de France: 11,85 millions.

Petite couronne (92 + 93 + 94): 4,45 millions d’habitants

France: 64,93 millions d’habitants

Mais c’est quoi, ton boulot ?

En 3 mots : acheteuse en hôtellerie. Je mets en place des contrats d’achat de chambres d’hôtels qui seront revendues par d’autres départements de ma société à des grossistes, tour-opérateurs ou encore des agences de voyages.

Nous concluons avec nos hôtels partenaires de nous  réserver un certain nombre de chambres par jour (allotement), jusqu’à une certaine date avant le jour d’arrivée (rétrocession), à des tarifs fixés au moment du contrat. Au-delà de cette date, elles retombent dans l’inventaire de l’établissement et ne nous sont plus garanties.

En quoi est-ce intéressant ?

Culture générale dans un environnement international – nous baignons dans les tendances des voyages, et nous suivons celles-ci en permanence. C’est même plus : nous les créons. Nous sommes à la base des voyages loisirs : nous participons aux développements de destinations touristiques et soutenons tous les acteurs de celles-ci.

Un art  de vivre varié au quotidien – mes interlocuteurs ont tous des profils uniques et intéressants. Les cadres dans lesquels j’évolue sont agréables, élaborés. Et cela me permet de profite de chaque instant en travaillant.

Un business model en pleine mutation – aujourd’hui, les moyens des hôteliers pour se commercialiser sont nombreux et croissants, plus ou moins justes. La position d’un grossiste n’est plus aussi vitale qu’il y a vingt ans, et il faut se battre pour le rappeler. Mais elle est toujours importante et s’inscrit plus encore dans une logique d’optimisation des ventes.

En tant qu’hôtel, indépendant ou non, (même dans la première destination touristique du monde,) il est difficile de se faire connaitre auprès de ses propects mondialement dispersés. Un grossiste permet de les atteindre grâce à son infrastructure de vente. Il s’adapte aux différents marchés sources pour répondre à leur demande et les oriente via sa connaissance  et ses moyens.

 

Pour toutes ces raisons, entre autres, mon boulot est intéressant. Et cet
article aussi car  maintenant, vous ne pouvez plus dire ne pas savoir ce que je fais!

 

Ah, j’oubliais un autre avantage de mon job : des voyages réguliers et surtout, l’accès à plus de 45 000 hôtels dans le monde à des tarifs d’achat, pour mes proches et moi … 🙂

Beauval: Le paradis des enfants, le souffle des parents

Les-Jardins_de_Beauval - LogoMi-novembre, en parents dévoués*, nous avons emmené nos enfants avec des amis et les leurs, en visite au zoo de Beauval. Pour le we, avec nuit à l’hôtel officiel du lieu, les Jardins de Beauval. Tout y est parfaitement pensé (ou presque) pour un we relaxant, tant pour les adultes que les enfants.

Les-Jardins_de_Beauval - Extérieur

Les lieux sont beaux, le service sympathique et habitué aux enfants, donc prévenant et tolérant, et la qualité présente.

Dès la réservation, on s’incombe de qui sera présent, oriente vraiment sur le bon choix de la chambre (le site de réservation peut prêter à confusion) et prépare l’arrivée des clients.

Tout sur le domaine intrigue l’attention des enfants et les stimule positivement (petits ponts, animaux en liberté, nature, éclairage extérieurs, etc…).

Chaque chambre dispose de balcons, chaque pavillon de distributeur automatique dans son entrée. Toutes les chambres, spacieuses, ont une capacité d’accueil minimale de 2 adultes et 1 enfant. (Les lits bébés sont cependant un mystère d’incohérence: le site indique qu’ils sont payants, et la plaquette tarifaire au dos de la porte des chambres le contredit. )Les-Jardins_de_Beauval - Chambre Club

Le restaurant (buffet obligatoire le soir en moyenne saison), ne s’offusque pas de l’impatience des enfants et offre un grand choix de plats de qualité, tant pour les parents que les enfants.

Gratuité des repas pour les moins de 4 ans, toujours appréciable.

Spa sur place, à des tarifs raisonnable et convaincants (malheureusement, l’amplitude horaire est trop courte et je n’ai donc pas pu tester les soins: de 10h à 13h et de 14h à 18h30). Exactement quand la famille est en escapade, ou quand les petits demandent une attention complète. Prolongez, gens de Beauval! Pensez que lorsqu’un des parents veillera sur les petits qui dorment, l’autre en profitera pour s’offrir un plaisir relaxant!

Les-Jardins_de_Beauval - PiscineSalle de jeux pour les enfants, billard en mezzanine et piscine chauffée en saison.

Bref, le paradis des enfants et une parenthèse pour les parents.

En points négatifs, notons simplement qu’il y a de grands progrès à faire autour de la signalétique, tant pour arriver au complexe qu’en son sein pour s’y déplacer. Mais globalement, l’endroit est recommandé – 4,5 / 5 sur TripAdvisor.

* L’animal fétiche de l’aîné est bien évidemment le panda…

Jo en panda

On est comme ça, au Japon!

Un clin d’oeil à nos amis japonais et à leurs bonnes manières qu’on adore!

Si, à Osaka, on est prié de ne pas être ivre dans le métro, à Tokyo, on s’abstient de se maquiller !

 

 

(Ces photos datent de mon voyage en 2009 au Japon, mais sont toujours d’actualité…  )

Bienvenue ou l’essence de l’hospitalité

Ce sujet aurait tout aussi pu s’appeler « bienvenue ou la base de l’accueil », mais je tenais à utiliser le terme et concept « hospitalité ».

Un bienvenue à la japonaiseComme le définit notre ami Pierre Larousse, l’hospitalité est l’action de recevoir et d’héberger chez soi gracieusement quelqu’un, par charité, libéralité, amitié, ou les concepts de générosité, bienveillance, cordialité dans la manière d’accueillir et de traiter ses hôtes.

Un peu d’étymologie notable en apéro

Pourquoi les mots hospitalité et hostilité ont-ils les mêmes racines ? Le terme latin « hostis », désigne  initialement l’étranger, id est un adversaire potentiel. Celui-ci pouvant être un danger, un nouveau sens est induit : celui d’ennemi. Un dérivé plus optimiste naît donc, celui d’«  hospes  », à la double valeur de « celui qui donne ou celui qui reçoit l’hospitalité », géniteur d’hôte, d’hospice, d’hôpital, et d’hôtel, et par extension,  de ceux qui les fréquentent.

En grec, l’hospitalité se dit « philoxenia », id est l’amour des étrangers. C’est simplement l’antonyme de la xénophobie : la confiance en l’étranger, le désir de lui offrir un bon moment à travers une simple expérience existentielle.  D’où une véritable prévenance dans les rapports d’accueil.

Aujourd’hui, l’hospitalité commerciale, attrait initial de la restauration, de l’hôtellerie et du tourisme, a remplacé l’hospitalité sincère, l’empathie, les caractéristiques même de l’accueil de l’étranger

« Pour comprendre l’autre, il faut se faire son hôte » (Louis Massignon) : voilà ce que chaque restaurateur, cafetier ou hôtelier devrait se dire. Tous ceux-ci vivent au quotidien dans des ERP et côtoient des inconnus dans leur intimité, des moments de relâche, d’oubli, de concentration, dans des cadres familiaux, amicaux, professionnels ou purement relationnels.

Or, à ce jour, l’empathie nécessaire à un bon accueil n’est pas le leitmotiv des professionnels. Si Mc Donald a élaboré sa campagne de pub française (de 2007 à 2012, BTEC EuroRSCG) sur le slogan « Venez comme vous êtes », c’est justement en réponse au manque de chaleurosité et cet afflux de jugements des professionnels qui gênent le consommateur. La recherche constante de rentabilité a fait oublier ces principes historiques. Mc Donald transforme les inconvénients de ses restaurants en valeurs positives : proximité, diversité, esprit d’accueil en opposition à la « VIP isation » de la société, dans l’acceptation entière du client quel qu’il soit. L’enseigne se place donc en acteur de la diversité, du lien social, de la proximité et du contact humain.

L’hospitalité est pour moi une valeur-phare, profondément humaniste, et se trouvera dans chacune de mes expériences.

Je suis heureuse de vous accueillir dans mon monde HCRT,  et vous souhaite une excellente lecture et d’intéressantes découvertes.

Nos philosophes avaient déjà tout compris à l’avenir des CHRT

« A l’hôte que doit-on ? Bon accueil s’il demeure, congé s’il veut partir. »

de Homère, extrait du L’Odyssée.

« C’est l’affluence des hôtes qui détruit l’hospitalité. »

de Jean-Jacques Rousseau, extrait du Emile ou de l’éducation.

Easy Pass Tours, ou comment éviter les files d’attente

En cette fin d’août parisienne, ma tribu et moi sommes allés visiter la Tour Eiffel, sachant à quel point cela ferait plaisir à notre aîné.

Lorsque ce matin, nous avons voulu réserver nos billets sur Internet, la seule date proposée était le 25 août, soit d’ici 3 jours.
Nous y sommes donc allés sans réservation, pour nous retrouver face à une forte attente à la caisse pour les montées avec ascenseur (poussette oblige) , et une plus timide pour celles à pied.
Dévotion maternelle, la poussette et moi sommes parties et avons interpellé des personnes en orange qui proposaient un accès immédiat.

EPT

Le concept?

Easy Pass Tours propose, pour un prix plus que quadruplé, un accès VIP et immédiat à certains temples du tourisme parisien.

Montée normale en ascenseur pour un adulte: 8,5€
Avec EPT: 40€

Brèves recherches sur l’entreprise:
SARL fondée en 1999 par David Mebane, celle-ci semble initialement avoir une activité de location de vélos mais dispose du code APE des agences de voyage.
On notera aussi que l’adresse postale officielle et celle utilisée en contact sont différentes.
En 2010 (dernières données disponibles), 516k€ de CA pour un résultat déficitaire de 482k€…
Initialement, la société deDavid Mebane, Fat Tire Bike, propose à Paris, Londres, … des visites à vélo. Celle ci était alors précurseure en la matière. Une autre particularité: les tours ne sont qu’en anglais.

Pour en savoir plus – Interview du fondateur

Revenons en à EPT

Celle ci part du principe que lors d’un voyage, l’on préfère optimiser son temps de visite et non le perdre en file d’attente.
Dans le cas de la Tour Eiffel, les horaires de visite sont fixes. Il y a le choix entre la seule entrée VIP ou la visite avec guide, jusqu’au dernier étage. Le nombre de personnes par visite est limité.
Versailles, Catacombes, Musée d’Orsay, Louvre sont les autres lieux de visite.

Un autre avantage de la société: un bureau chaleureux pour recevoir et orienter tous touristes, à proximité de la Tour Eiffel, où l’on parle anglais et où l’on peut garder vos valises le temps de votre visite.
Et bien sur, on y loue aussi des vélos!
(C’est peut être bien le système Vélib qui a poussé la société à se diversifier!) 😉

Bref, un concept intéressant, mais trop cher! (FatBikeTour est très bien côté auprès des anglophones…)
Peut-être à rectifier avant de lancer la concurrence!

Transindemnité ou de l’importance de savoir demander

Une idée simple, absolument géniale, de jeunes gens adeptes du voyage !

Leur société, D&N Associés, sous la marque « Transindemnité », se propose de gérer toutes les démarches administratives des voyageurs ayant subi un préjudice lors d’un voyage aérien (retard, annulation, surbooking, perte ou détérioration de bagages, …).

70% des indemnités gagnées sont pour le voyageur, le reste pour la société.

Logo Transindemnite

Bien évidemment, la société accepte le mandat si et seulement si elle estime avoir des fortes chances d’obtenir réparation…

À découvrir et utiliser sans réserve!