De la restauration rapide japonaise

A la fin de l’année 2010, je me suis penché sur un projet de restauration rapide japonaise, Washoku (cf article à lire ici). Dans ce cadre, j’ai réalisé une étude de marché sur le potentiel de la restauration japonaise, différente des sushis, makis et brochettes, tant vulgarisés à ce jour.

En voici les résultats – vous trouverez le rapport complet en téléchargement ci-après (Brève étude sur la restauration rapide japonaise)

 

Bilan - Sondage RRJaponaise

Conclusion

Un véritable potentiel pour les don buris et yakisobas à Paris !

Si vous souhaitez le réaliser, n’hésitez pas à me contacter.

Washoku ou le Yoshinoya européen

Logo 5 sans fondLa cuisine japonaise ne se réduit pas aux seuls sushis, sashimis, makis et yakitoris: en parallèle de la cuisine Kaiseki – cuisine de fête – existe la cuisine de tous les jours qui se compose principalement de don buri et yakisoba…

Le concept: PRESENTATION Washoku – Restaurant

Don Buri: Bol de riz sur lequel sont disposés toutes sortes de garnitures (viandes, poissons, légumes)

Yakisoba: Nouilles sautées aux légumes variés,  servies avec des viandes ou poissons

Avantages: petite surface, simplicité de la carte, des stocks et de la caisse, spécialisation sur un marché

La chaine initialeYoshinoya

Un exemple de succès hors Europe
Yoshinoya est une chaîne de RR japonaise créée au Japon en 1899, développée en tant que chaîne dès les années 60-70, pour atteindre 100 unités au Japon en 1977, ainsi que l’ouverture de la première unité aux USA.
Aujourd’hui, il existe1400 points de vente en Asie et Amérique du Nord.

Et toujours aucun en Europe – mais qu’attendons-nous?

http://www.yoshinoya.com/

http://www.yoshinoyaamerica.com/index.php

Cordial Cooking ou la concession féminine

En juillet 2011, la mère d’une amie m’a proposé de me joindre à elle pour répondre à un appel d’offres: le développement d’une cantine Logo Cordial Cooking - Version Webau sein des locaux d’un organisme international situé dans un quartier résidentiel de l’ouest parisien.

Après entretien avec l’administrateur et étude des lieux, nous avons proposé un service original, féminin et basé sur le « fait maison ».

Tout est à découvrir dans ce document: Cordial Cooking – Version Web

Le synopsis

Cordial Cooking se veut être un véritable lieu de vie, un carrefour de rencontres et d’idées, un refuge, un catalyseur, un lieu d’échange et de partage. C’est autour de bons repas que sont nées les meilleures pensées, et que les plus beaux projets ont vu le jour.

Au quotidien, Cordial Cooking apportera qualité, diversité et convivialité à ses clients. Le restaurant sera de ceux où l’on vient par curiosité et où l’on reste par appréciation, parce que l’on y est toujours servi avec le sourire.

Disposant d’un rayon épicerie afin de faciliter la vie de ses usagers, et d’optimiser leur temps disponible, Cordial Cooking offrira un service de restauration de qualité, du petit déjeuner au dîner.

Il proposera tout au long de la journée des formules appropriées, et en permanence, un service de boissons chaudes et un bar à jus.

Les commandes pourront être, soit consommées sur place, dans un espace chaleureux et musical, soit emportées, au gré des désirs.

Avec un système électronique de paiement, la gestion des encaissements et le contrôle des repas, seront facilités pour tous et permettront un véritable accueil personnalisé.

Les usagers seront impliqués dans la vie de l’établissement : ils pourront faire part de leurs suggestions via une boîte à suggestions, dans une quête permanente d’amélioration.

Régulièrement, des animations seront proposées : du déjeuner à thème mensuel aux dégustations de produits ou aux cours de cuisine, en passant par les événements sur demande.

Un service traiteur répondra aux divers besoins qui peuvent venir de l’Institut, ou de ses employés : pauses café réunions de travail, cocktails, pots de départ, etc….

Ce n’est pas un simple restaurant que nous souhaitons développer à l’Institut: c’est un lieu de vie à l’image des valeurs de son hébergeur. 

La conclusion

C’est une société de restauration collective, aux plats industriels, qui a remporté l’appel d’offres… 🙁

Les variantes de Cooking Mom

La mobilité du camion permet de toucher un nombre illimité de clientèles, même géographiquement dispersées, donc de développer tous les créneaux Camion orange cadrede restauration.

Quelques idées de versions

Dukan quand j’ai étudié ce thème, Dukan n’avait pas encore été radié de l’Ordre des Médecins et son régime était à son apogée)

 Bio

Cacher / hallal

Plats uniques déclinés (croque monsieur, crêpe, …)

Japonais (voir article Washoku) – On notera que Yoshinoya, precurseur de la restauration rapide japonaise, a deja developpé le concept: http://www.yoshinoya.com/about/orangedream_gou/index.html

Cooking Mom

Cooking momChaque jour, une femme au foyer se prête au jeu de la cuisine familiale commerciale. Des plats simples, bons et chauds, qui viennent auprès du client via une camionnette customisée.

Mars 2011

Imaginez une entreprise qui dispose d’un camion-cuisine, qui le personnalise sous le nom de Cooking Mom. Chaque jour, une bonne cuisinière l’emprunte de bon matin, fait ses courses, puis y cuisine ses meilleurs plats. Elle se lance ensuite dans sa tournée de distribution. Le chiffre d’affaires dégagé lui revient (statut auto entrepreneur) et elle verse une commission, un droit d’usage, de location à la société Cooking Mom. La société, quant à elle, prend à sa charge l’acquisition du camion, son entretien, et le développement marketing et commercial du nom.

Quelques points soulevés

– Pour disposer du camion-cuisine

* Achat: implique des investissements d’un montant minimal de 15000 €.

* Location: 5000€ suffisent pour débuter. la location permet aussi une personnalisation complète du véhicule.

– Où se garer pour vendre, quelles autorisations obtenir

En France, il faut obligatoirement des autorisations pour vendre tout type de produits sur la voie publique, de manière ambulante (marché inclus). Il est bien évidemment possible de les obtenir, mais avec beaucoup de lenteur et de complexité.

Pour échapper à ces contraintes, l’idée est de ne travailler qu’en commande, avec pré-paiement, et de ne faire ensuite que des livraisons, ce qui est autorisé partout et permet même de bénéficier d’emplacements privilégiés.

– Comment gérer les stocks de MP en respectant parfaitement la législation française

Il n’est pas forcément nécessaire de bénéficier d’une chambre froide, si tous les produits du jour sont consommés dans les 24h. La faible probabilité que ce soit le cas, couplée aux besoins d’un espace de stockage et de parking, incite cependant à en développer une, dans ( ou près) de l’espace de parking.

– Qui travaille, ou comment minimiser intelligemment les frais de personnel?

Création d’une société, qui n’a qu’un employé (ou encore mieux: un actionnaire, majoritaire ou non en SA/SASU, prêt à travailler sans être salarié). Cette personne, que l’on désignera par A, est en charge de toute la gestion du processus: planning, recrutement, comptabilité, développement, amélioration de l’outil de travail, commercialisation.

– Pourquoi ça marcherait?

Prendre en compte l’engouement de la population pour la cuisine  (masterchef, top chef, édition, cours de cuisine, …), le développement de site à thème (supermarmite.com) et l’aspect géographiquement flexible du camion.

Camion orange cadre

– Développements possibles

* Franchise

* Animations d’événements privés et professionnels

* Achat et vente en nom propre de camions

Liens

* moncamionresto.com

http://projet-cafe.com/

* www.lecamionquifume.com

http://www.cantinecalifornia.com/