Mais c’est quoi, ton boulot ?

En 3 mots : acheteuse en hôtellerie. Je mets en place des contrats d’achat de chambres d’hôtels qui seront revendues par d’autres départements de ma société à des grossistes, tour-opérateurs ou encore des agences de voyages.

Nous concluons avec nos hôtels partenaires de nous  réserver un certain nombre de chambres par jour (allotement), jusqu’à une certaine date avant le jour d’arrivée (rétrocession), à des tarifs fixés au moment du contrat. Au-delà de cette date, elles retombent dans l’inventaire de l’établissement et ne nous sont plus garanties.

En quoi est-ce intéressant ?

Culture générale dans un environnement international – nous baignons dans les tendances des voyages, et nous suivons celles-ci en permanence. C’est même plus : nous les créons. Nous sommes à la base des voyages loisirs : nous participons aux développements de destinations touristiques et soutenons tous les acteurs de celles-ci.

Un art  de vivre varié au quotidien – mes interlocuteurs ont tous des profils uniques et intéressants. Les cadres dans lesquels j’évolue sont agréables, élaborés. Et cela me permet de profite de chaque instant en travaillant.

Un business model en pleine mutation – aujourd’hui, les moyens des hôteliers pour se commercialiser sont nombreux et croissants, plus ou moins justes. La position d’un grossiste n’est plus aussi vitale qu’il y a vingt ans, et il faut se battre pour le rappeler. Mais elle est toujours importante et s’inscrit plus encore dans une logique d’optimisation des ventes.

En tant qu’hôtel, indépendant ou non, (même dans la première destination touristique du monde,) il est difficile de se faire connaitre auprès de ses propects mondialement dispersés. Un grossiste permet de les atteindre grâce à son infrastructure de vente. Il s’adapte aux différents marchés sources pour répondre à leur demande et les oriente via sa connaissance  et ses moyens.

 

Pour toutes ces raisons, entre autres, mon boulot est intéressant. Et cet
article aussi car  maintenant, vous ne pouvez plus dire ne pas savoir ce que je fais!

 

Ah, j’oubliais un autre avantage de mon job : des voyages réguliers et surtout, l’accès à plus de 45 000 hôtels dans le monde à des tarifs d’achat, pour mes proches et moi … 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.