Le Merveilleux: success story d’un gâteau

De par votre lecture assidue, vous connaissez ma position sur l’implantation de concepts étrangers en France. Aujourd’hui, c’est l’inverse dont je vais vous parler: exporter un produit français à l’image traditionnelle et pourtant fashion, à l’étranger.

au merveilleux - logo

Le produit? Un gâteau simplement merveilleux à base de meringues et de chocolat. Léger et fondant à la fois, il se déguste aussi bien autour d’un thé, qu’à la fin d’un bon repas.

Le gâteau est réalisé devant le client dans de petits espaces très bien localisés (rues commerçantes), sans place assise (la localisation compense la surface).

Avec 6 déclin

merveilleux-grand

aiso

ns, c’est un magasin mono-produit qui dégage une forte rentabilité, garantie par l’optimisation:


– De l’espace: aucune place assise, une grande vitrine pour voir les produits et leurs confections, surtout de l’extérieur (rue)
– Des matières premières : toutes les MP non utilisées pour la confection de ces gâteaux sont reconverties en brioches (cramiques)

– Des employés: rapides, efficaces et serviables, dégageant une excellente impression

– De la clientèle: celle-ci se doit d’être patiente, et se voit souvent condamnée à faire la queue sur le trottoir, créant ainsi un questionnement chez le chaland

cramiquesLe fondateur? Frédéric Vaucamp, ancien de l’École Lenôtre, qui a revisité ce gâteau traditionnel dès 1985 et l’a commercialisé initialement à Lille. Succès immédiat!

A ce jour, il existe:

– 4 magasins à Paris
– 5 en province
– 1 en Belgique et au Royaume-Uni

Le Merveilleux est un concept intelligent à développer à l’étranger, avec la French Touch qui fait chavirer tous les anglophones! Londres déjà prise, il reste New York…

http://www.auxmerveilleux.com

Merveilleux - illustration

Si vous ne connaissez pas encore, précipitez-vous!

3 Comments

    • Il fallait s’y attendre. Le Merveilleux s’exporte à New York, et pas par Fred: « Ô Merveilleux », 1509 Second Avenue (79th Street).

      H-AdWeiss
      • Fred n’en est pas le créateur non plus, car la version allégée qu’il propose n’est autre que celle du merveilleux belge, existant bien avant lui dans toutes les boulangeries belges, même les plus petites (déjà dans les années 50/60 au moins, ). Fred l’a par contre décliné en différents parfums, alors qu’en Belgique il est presque toujours « classique ». C’est dommage d’en avoir fait un produit « lillois » via le marketing, et qu’il ne mentionne jamais l’origine belge de ce gâteau. (la version lilloise/française étant plutôt à la crème au beurre).

        Aurélie
    • I am coming from a German family of conditors and bakers. Now I am living in Dubai and would be very interested to open a franchise with you. I tried a few days ago your wonderful meringues and really enjoyed the different flavours. Dubai will be perfect to bring your fantastic products to the United Arab Emirates. It will be a great success story as the local and expat population is in love with sweets.
      Kind regards,
      Dagmar Bakhtiar
      Tel: +971 50 6550485

      Dagmar Bakhtiar

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.